Ma première rencontre avec un cobra

C’était le 1ier jour de mon voyage en Zambie, j’étais allée visité les chutes Victoria.

Une fois au bout du chemin de trail, j’aperçus ce chemin qui descend dans la jungle, jusqu’à la rivière.  Ni une, ni deux, et je décidai que ce serait ma prochaine balade. Après m’être renseignée sur le chemin, je pris congé de ma guide, persuadée qu’il s’agissait d’un chemin sans encombres et que je serai en 20 minutes à la rivière.

IMG_3170_modif_800-600

Le chemin vu depuis l’autre côté de la gorge

Après un court passage ombragé, le chemin, escarpé et sablonneux (autant dire « casse-gueule »), se trouva à découvert. Là je compris ce que vaut dire « il fait chaud ». Je commençai à me dire que c’était peut-être une mauvaise idée de prendre ce chemin, seule, vers midi, en plein soleil, lorsque mon attention fut attirée par des bruissements dans les feuilles mortes alentours: une famille de singe ! mais pas qu’une seule… une horde de babouins ! prêts à se jeter sur mon appareil photo ou sur n’importe quelle friandise ! Mais je n’avais pas de friandises… Des randonneurs qui remontaient leur laissèrent quelques cacahuètes sur un banc, et se fut la ruée: une dizaine de babouins se battaient pour les atteindre, hésitant à se jeter sur mon appareil photo… je réussis tout de même à me faufiler sans encombres le long du chemin… première étape réussie !

Je continuai alors le chemin, descendant plus profondément dans la jungle. Le chemin, étroit, longeait parfois un ru, à l’eau visqueuse, et j’imaginais comment un crocodile pourrait s’y plaire… quand me vint l’idée saugrenue qu’il pourrait m’arriver quelque chose ! que ce n’était peut-être pas si prudent de randonner, seule, au milieu de la jungle ! que je n’avais croisé personne depuis bien 15 minutes ! que le chemin devait prendre 20minutes seulement, et non plus d’une demi-heure ! quand j’attendis un bruit de pas sur le chemin ! je n’étais plus seule ! 2hommes noirs me suivaient, conversant dans une langue que je ne comprenais guère. Je n’étais pas sûre que cela soit plus rassurant que d’être seule… Finalement, je l’aimais bien, mon petit chemin de rando à moi toute seule… Je tentai d’accélérer le pas, mais ils me rattrapaient ! Enfin, un banc ! je m’assis, faisant mine d’être fatiguée… et ils passèrent. Je repris alors le chemin, les suivant à distance… quand soudain, après un tournant dans la jungle, ils avaient disparu ! j’entendis des voix dans les broussailles, puis les aperçus un peu plus loin, près de l’eau: ils avaient visiblement décidé de faire du « hors-piste » ! je ne m’y risquai pas et continuai sur le chemin. Deuxième étape réussie !

Comme on dit « jamais 2 sans 3 », je commençai à réfléchir à ce qu’il pouvait bien m’arriver d’autre, essayant d’être prudente… Quand soudain, au détour d’un tournant, le chemin long une paroi rocheuse d’environ 1m de haut, rien d’exceptionnel vous me direz… mais là, j’entendis à nouveau un bruissement dans les feuilles mortes, suivi d’une sorte de sifflement… et quand je tournai brusquement la tête, je me retrouvai nez à nez avec un cobra, me sifflant dessus, à la hauteur de mon visage ! quelle peur ! je ne pas réfléchis bien longtemps et partis en courant, jusqu’à ce que le sifflement s’arrête… puis je me retournai et regardai dans sa direction: rien… Je repris mon souffle et me dit que ce n’était pas possible que j’aille me faire bouffer par un cobra ! Alors par sécurité, je tapai du pied par terre, comme je l’avais fait fasse un serpent, quand j’avais une dizaine d’années… puis je retentai un passage, plus lentement cette fois-ci, jusqu’à ce bruissement des feuilles, et son sifflement strident ! et à nouveau je partis en courant ! mais moins loin cette fois-ci, je l’aperçus qui se recouchait délicatement sur les feuilles mortes. Alors tant qu’à faire que c’était un vrai cobra et qu’on risquait de ne jamais me croire, je me dit qu’il fallait tenter une photo ! pas un selfie, hein ? juste une photo du cobra. Alors je préparai les paramètres du mode manuel de l’appareil photo, enlevai le cache, et repartis lentement dans sa direction… Mais une fois face à face, je restai pétrifiée face à ce serpent qui me sifflait dessus… puis repartis en courant !

Dépitée de ne pas avoir réussi à appuyer sur le déclencheur de l’appareil photo, je me dis que c’était tant pis pour lui s’il n’aurait pas de photo, mais je n’allais pas me laisser pourrir ma journée ni ma rando par un fichu cobra sur le chemin ! Comme visiblement il se contentait de siffler et non de m’attaquer, je me dis que je pourrais tenter de passer en courant sans le déranger plus longtemps. Et peut-être qu’il n’aurait pas le temps de s’apercevoir de mon passage ! Alors, bien décidée à poursuivre jusqu’à la rivière, je rangeai mon appareil photo dans mon sac à dos et le fixai bien de manière à ne rien perdre en courant, m’approchai lentement du cobra, puis courus à toute allure le long du chemin, jusqu’à ce que les sifflements s’arrêtent ! Quand je me retournai, il me regardait à peine, rangeant sa langue fourchue et se rallongeant délicatement sur les feuilles mortes…

Moralité: Pour une première journée dans un pays « dangereux » , quand on choisit le chemin le plus casse-gueule dans la jungle tout(e) seul(e), il ne faut pas s’étonner de faire des rencontres potentiellement dangereuses.

Et quand on croise un cobra, mieux vaut ne pas courir dans la direction d’où l’on vient mais foncer dans celle où l’on va ! Sans perdre le temps de prendre une photo mais aussi sans lui laisser le temps d’attaquer !

Et surtout le cobra, quand on tape du pied par terre pour lui faire peur, visiblement, il s’en fiche !

Mais après toutes ces péripéties, je finis par y arriver, au bout du chemin. Et cela en valait la peine, n’est-ce pas ?

Plus de photos ici

 

Et vous, envie de rencontrer un cobra ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s